Joueur légendaire du rugby à XIII et icône du Toulouse Olympique, Georges Aillères était à l’honneur, hier soir, à Paris, au siège du Comité national olympique et sportif (CNOSF) où il a rejoint les grands noms qui ornent déjà ce “Hall of Fame” du sport français en étant nommé “Gloire du sport”.

Joueur, entraîneur, président

Cette récompense distingue les sportifs au palmarès exceptionnel mais prend également en compte leur comportement citoyen, leur investissement professionnel, associatif et social.

Une reconnaissance amplement méritée pour l’ancien pilier et 2e ligne qu’on a surnommé “le cube”, légende du Toulouse Olympique qu’il a connu en tant que joueur, entraîneur et enfin président.

International à 34 reprises, réputé pour sa puissance et sa technique, joueur du TO pendant 12 ans, il remporte le premier titre de champion de France de l’histoire du TO en 1965, et a pris part à quatre finales de Coupe de France.

En tant qu’entraîneur, poste qu’il a tenu pendant six ans, il décroche deux nouveaux titres de champion de France.

Enfin, il aura été président du TO XIII pendant cinq ans avant de rejoindre l’Amicale des Anciens du TO.

Georges Aillères entre ainsi dans les “Gloires du sport” Français, qui comptent déjà l’un des précurseurs du XIII en France Jean Galia, et les anciens internationaux français Puig-Aubert, Elie Brousse et Max Rousie, qui ont eux aussi reçu cette prestigieuse distinction.

Source article La Dépêche du midi