Dimanche 13 décembre à Carcassonne, la dix septième élection fédérale de l’histoire réalisée par vote électronique s’est soldée par l’élection d’un nouveau président Luc LACOSTE dont la liste “Perspectives XIII” a raflé 23 places sur 24 au sein du nouveau comité directeur : un vote sanction pour le bilan de Marc Palanques qui avait décidé de ne pas se représenter mais qui soutenait la liste “XIII Unis ” menée par sa secrétaire générale Fabienne ALBERT. Seul l’ex DTN et ancien joueur de Villeneuve sur Lot  Patrick PEDRAZZANI de la liste “XIII Ensemble” rejoindra le nouveau comité directeur.

D’ores et déjà le nouveau président et son équipe fraichement élue se sont mis à l’ouvrage sur les dossiers prioritaires que sont la  réorganisation de la fédération, la préparation de l’équipe de France pour la Coupe du monde 2021 et dans un contexte difficile pour le sport, la mise en place d’états généraux des clubs.

 

Luc Lacoste, né en 4 mai 1966 à Bordeaux (Gironde), est un homme d’affaire et dirigeant sportif français.

Après avoir intégré le conseil d’administration du club de rugby à XV l’Union sportive arlequins perpignanais entre 2013 et 2017 dont une période en tant que président du club janvier et mars 2016, il monte un projet pour devenir président de la fédération française de rugby à XIII, poste qu’il obtient le 12 décembre 2020.

« Associé et ami de trente ans du président François Rivière », il entre en 2013 au conseil d’administration de l’USAP puis en devient président par intérim entre janvier et mars 2016. Il quitte ce conseil d’administration en 2017.

Pour expliquer ce départ, il indique avoir l’« habitude de faire les choses à fond, et là, ce n’était plus le cas avec l’USAP. Le club mérite qu’on lui consacre toute son attention et toute son énergie ».
En 2020, il décide de monter une liste nommée « Perspectives XIII » en vue de l’élection du président de la fédération française de rugby à XIII pour succéder à Marc Palanques, en se présentant comme « défenseur des causes perdues » et dans l’espoir de redonner un élan à ce code de rugby en France. Sa liste remporte vingt-trois sièges sur les vingt-quatre possibles.

source wikipédia